Comment gérer la douleur à la naissance?

Cette question m’a été posée récemment sur un site alternatif, resiway.

je voudrais y répondre plus longuement ici.

Les douleurs ressenties lors d’un accouchement sont des signaux transmis au cerveau par le système nerveux, afin de l’informer d’un état anormal, c’est-à-dire pathologique, d’une partie du corps, en l’occurrence la région du bassin sollicitée à l’accouchement.

les tissus musculaires subissent un stress auquel ils ne sont pas préparés, entraînant la production de toxines qui sont à l’origine des douleurs.

Pour éviter cela, la femme parturiente doit préparer son corps à l’effort physique d’endurance qui l’attend, en le détoxifiant et en le tonifiant.

Pour détoxifier son corps, Claire a eu souvent recours à un exercice physique d’endurance qu’elle apprécie particulièrement, la natation. L’exercice physique prolongé contribue à brûler les toxines.
Claire a aussi employé l’argile verte, diluée dans l’eau, pour boire et drainer les toxines par voie interne, et en cataplasme sur le bas-ventre pour une action à travers la peau.

Pour tonifier les tissus au niveau du bassin, Claire a pratiqué longuement la position accroupie dans la vie quotidienne, en alternance avec la position debout. Elle a répété des exercices de yoga pour femme enceinte et des exercices de contraction du périnée. Elle a aussi pratiqué des bains de siège dans l’eau froide.
Couplé à une vie bien rythmée suivant son horloge biologique, ce travail préparatoire lui a permis d’arriver en bonne condition physique à l’accouchement.
Mais pour gérer au mieux la douleur, nous ne nous sommes pas arrêté là.
Nous avons mis à profit les bienfaits de l’amour conjugal, de la proximité charnelle et de l’union, afin de créer à deux une ambiance détendue et paisible.
Une recherche ultérieure nous a permis de réaliser quel processus biochimique se produisait dans nos corps et était responsable de cette sérénité co-crée.
Il s’agit de la sécrétion d’hormones, les endorphines ou « hormones de l’amour « , qui ont un effet tranquilisant sur le cerveau, réduisant ou annulant la sensation de douleur, et même allant plus loin, d’après notre expérience, aidant le couple en train d’enfanter à vivre le processus de la naissance naturellement et paisiblement, en trouvant sa place dans l’harmonie préexistante, Claire davantage dans et à partir de son corps et moi davantage dans et à partir de mon esprit tourné vers le côté sensible, intuitif et confiant.
Cette double approche « se préparer » et « être dans la vibration d’amour  » nous a permis de vivre onze naissances de sans douleur (la 1ère) à avec un degré atténué et une durée réduite (quelques minutes).
Comme quoi le vrai anti-douleur, c’est l’amour :-).

Quelle naissance voulons-nous pour nos enfants?

Quand Claire étaient enceinte de notre premier enfant, nous avions de longues discussions sur le COMMENT nous allions faire pour vivre la naissance le plus naturellement possible.

Nous savions déjà ce que nous voulions, une naissance naturelle, mais nous ne savions pas encore comment faire pour nous y préparer, pour le vivre effectivement, ni même ce que cela serait exactement.

Pour nous, derrière le mot NATUREL il y avait l’aspect laisser les choses se faire, ne pas intervenir CONTRE le processus, au contraire, COMPRENDRE le processus et l’accompagner …

Et c’est ce que l’on a fait, avec de plus en plus d’assurance au fil des naissances.

Maintenant, après onze naissances naturelles vécues en couple en vingt ans, je peux dire qu’on a bien compris comment cela se passe et comment accompagner le processus afin d’aider la Nature à « accoucher d’elle-même ».

C’est cela que nous avons eu envie de partager avec les couples qui attendent un enfant, à  travers l’ouvrage « L’accouchement naturel autonome vécu en couple » et le documentaire « Vivre Naturellement et Paisisblement la Naissance ».

Ce sont des outils proposés pour aider à créer ce qui nous semble le meilleur pour notre monde : des naissances en couple.

En voici en résumé les bienfaits que nous avons identifiés :

– des enfants respectés à la naissance arrivent en dormant et s’éveillent paisibles et confiants,
– une mère comblée, heureuse d’enfanter dans la paix,
– un couple récompensé à différents niveaux d’être devenus capable de récolter lui-même le fruit de son amour (vous avez deviné? réponses dans le livre),
– des naissances vécues au rythme du processus naturel, devenues source de leçons de vie pour les parents  (vous avez deviné? réponses dans le livre).

 

Je suis convaincu que notre approche de la naissance est accessible à des millions de couples.

Elle est simple et demande simplement un recentrage sur notre pouvoir d’apprendre, de devenir autonome à deux dans ce domaine magique qu’est celui du pouvoir d’enfanter.

Concevoir un enfant, c’est permettre à la Nature de préparer un corps pour une âme qui viendra ainsi nous rejoindre dans ce monde.

Mais concevoir une naissance « naturelle » c’est préparer un environnement adapté pour que cette âme arrive dans ce monde en y trouvant l’Amour et la Paix qu’elle mérite.

Cela demande un apprentissage, un travail sur soi. Cela en vaut grandement la peine, je crois.

🙂